Vos paramètres de cookies actuels empêchent l'affichage de contenu émanant de Youtube. Cliquez sur “Afficher le contenu” pour afficher ce contenu et accepter les paramètres de cookies de Youtube. Consultez la Politique de confidentialité de Youtube pour plus d'informations. Vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment ici.

Afficher le contenu

Léa

Vous les femmes,

Les timides et les grandes gueules

Les vulgaires et les subtiles

Les salopes et les saintes

Les raffinées, les négligées

Les bombasses, les garçons manqués,

Celles qui se battent et celles qui sont battues

Celles qui disent non et celles qui ne savent pas dire non.

Celles qui trouvent les mots pour les maux,

Celles qui crient, celles qui restent en silence…

La liberté est une lutte constante.

Je vous vois toutes adopter des stratégies multiples pour vous défendre…

 

Caroline

La première fois, c’était un magazine en pleine figure, ce n’était pas grave, et puis il était si désolé, et je l’aimais tellement.

La deuxième fois, une brosse à cheveux m’a ouvert la lèvre. “Pardon, pardon ma chérie, je ne recommencerai plus ! Je te le jure”. 
Je pardonnais, je l’aimais.

Après cela, je recevais plein de cadeaux.

Une jolie plante, après une dent cassée.
Une belle robe, après le nez fracturé.

Une montre en or, après 5 points de suture sur le front

Un week-end à Deauville, après une balafre dans le dos.

Les vitres brisées de la maison ont été si souvent changées.

J’ai reçu des fleurs, tellement de fleurs après des coups de pieds aux jambes ... des coups de poings dans le ventre ... des gifles sur le visage ...  des cheveux arrachés.

Je me suis enfuie avant qu’il ne puisse mettre des fleurs sur ma tombe.

 





Anne :

Arrivées à l’âge où de notre nouveau corps

Nous sommes toutes fières,

De ces beaux attributs inédits qu’il arbore

Soudain dans la lumière,

je me souviens de la première promenade,

où je t’avais osée, robe rouge,

punie par l’assaut des brimades

et culpabilisée

 

Léa :
L’estime de soi, ce droit si simple et net

de traverser la rue

Le doute, est-ce moi qui ai la tenue malhonnête,

L’attitude ambigüe

Je n’avais lu ni Beauvoir, ni Gouges,

ni aucune Simone

Alors je me suis dit que c’est la robe rouge,

le pays, les hormones

 

Anne :

Depuis, une épée de Damoclès va régner

à chaque fin de soirée.

Ce qui pour beaucoup d'hommes est un ennui futile au sortir du bistro :

Comment rentrer chez moi, à quelle heure, y a-t-il encore le métro ?

Anne : Vous les femmes, vous devez être douces.

Sophie : Vous devez sourire.

Léa : Tu dois être sexy.

Céline : Ne pas prendre trop de place.

Caroline : Ne soyez pas trop grosses.

Léa : Ne soyez pas trop maigres.

Sophie : Ta jupe est trop courte.

Anne : Beurk, on voit tes poils sous vos bras.

Sophie : Fais un enfant avant 40 ans

Léa: Construis ta carrière avant 40 ans.

Caroline: Assume tes rides.

Sophie: Ne sois pas trop ridée… mets des crèmes.

Céline: Ne t’énerve pas, on dirait une hystérique.

Léa: Affirme-toi.

Sophie: Tu as tes règles ou quoi ?

Anne: Porte le voile. Ne porte pas le voile ! 

Céline: Tu ne te trouveras jamais un mari si tu te conduis comme ça.

.

Playlist du spectacle

Angélique Kidjo

Le Boléro de Ravel

Human Brigade

Squad Girl

Dowdelin

Laissé Mwen

Human Brigade

Bacha Posh

Dadbod

DADBOD

Calypso Rose

Calypso Queen