Résumé

Cinq femmes se rencontrent lors d’une soirée organisée par Caroline, qui fête son enterrement de vie… conjugale. Elles vont sympathiser et passer la nuit à se raconter leur vie et à danser. Un lien se crée et elles décident de se revoir. Au fil du temps, elles découvrent qu’une blessure les unit toutes, elles ont toutes été victimes de violences conjugales. Les spectateurs découvrent ainsi le passé de chacune inscrite dans l’histoire commune de notre société.

 

Ces femmes veulent se mettre en action pour faire changer les choses… Mais que peut-on faire ? Manifester ? Distribuer des tracts ? Créer un ballon géant en forme de vulve et l’envoyer au-dessus du Palais de L’Élysée pour faire le buzz ?

Elles décident de créer un spectacle. 

 

.

Tout est remis en cause ici, il est question d’avenir et de changement, de valeurs et de reconstruction. Il est question d’elles, mais il est surtout question de nous tou.te.s., car cette pièce, au sujet universel, rassemble. Elle ne divise pas mais parle d’égalité hommes femmes.

Il y a d’abord eu Metoo et les milliers de témoignages. La parole s'est libérée et c'est une nouvelle tribune qui s'offre aux femmes aujourd'hui. Puis la réalisation de mon film « Une de plus » un documentaire où 18 femmes sont venues témoigner des violences qu’elles ont vécues. Je leur ai proposé de mettre un masque derrière lequel la parole peut être libérée, sans gêne, sans la peur du jugement. 

Oser raconter son histoire puis ôter le masque pour dire : je n'ai plus peur, je n'ai plus honte. Mais l’envie de continuer dans un projet artistique où les femmes peuvent être libres, être entendues, me poursuivait. J’avais envie de travailler avec les femmes de mon film, avec lesquelles un lien fort s’est tissé.

Ma rencontre également avec Viviane, art-thérapeute, a été déterminante.  Nous avons tout d’abord fait ensemble un deuxième film portant sur la reconstruction. Cette journée a été bouleversante et m’a conduite à une idée incroyable, celle de monter un spectacle avec quelques-unes où leurs histoires seraient racontées, dansées et chantées.

Émergeant d’un processus d’écriture thérapeutique, d’un travail corporel et d’improvisations qui vont au cœur des expériences de chacune, la scène devient le lieu de transformation. Symbolisé par une forme esthétique, ces expériences de vie sont transmises au public par le théâtre, la danse, le chant et l’humour. Les corps et les voix traversent l’espace avec une sensibilité authentique qui vient toucher profondément les spectateurs et interroge sur le fonctionnement de notre société.  

Les comédiennes-danseuses ont participé à la création des textes, à la conception des chorégraphies allant de la danse contemporaine au hip-hop. 

La création musicale s’est faite en collaboration avec l’artiste Human Brigade, et a été enrichie par les musiques choisies par chacune des comédiennes.

Certaines parties du texte sont slamées, d’autres sont reprises en chœur pour sensibiliser à l’aspect universel de leurs histoires.
Macha Orlova

 


 


Date de Création : du 1er septembre 2018 au 27 janvier 2020.

Résidence à la Tambouille : du 2 au 6 septembre 2019

Premières représentations à L’espace Beaujon, Paris 8ème : du 28 au 31 janvier 2020